L’ASC dans les starting-blocks

À l’aube d’une nouvelle saison, le responsable du groupe seniors de l’ASC, Alexis Vessot, aborde les ambitions futures et les changements à venir pour le prochain exercice en PH.

Plus qu’une question de jours. Lundi 29 juillet, sur les coups de 19 heures, les seniors de l’ASC football auront chaussé leurs baskets, enfilé leur tenue de runners et s’en iront en courant, mais sûrement pas en sifflotant, vers une destination encore inconnue pour les grands débuts de la préparation estivale. Celle-ci se déclinera en quatre semaines de préparation de base et deux semaines de préparation pré-compétitive, à raison de quatre séances hebdomadaires.

Alexis Vessot a choisi de changer sa façon de faire en matière de recrutement cette saison.

Le tout agrémenté de matches amicaux contre des équipes à dominante bressane (Marboz, Viriat, Thoissey, Grièges, etc.), dans un but bien précis, comme le sous-entend Alexis Vessot : « On n’a pas toujours été assez vaillants l’an dernier. Et dans ce championnat de Promotion d’honneur à deux vitesses, soit il nous faudra rentrer dans les équipes les mieux armées, soit on devra répondre à celles qui nous mettront des tampons. »

À propos de ce championnat de Promotion d’honneur à forte consonance départementale justement, l’entraîneur chapellois ne se projette guère. Tout juste admet-il ne pas voir son groupe dans le tiercé des favoris. Un bon départ pourrait toutefois permettre de revoir les ambitions à la hausse, comme en 2011-2012.

Une continuité teintée de rupture

Pour faire en sorte de figurer tout en haut, Alexis Vessot devrait rester fidèle à sa ligne de conduite : le jeu avant tout. « Je ne dérogerai pas à ça. Mais ça ne doit pas entraver l’efficacité dans les deux surfaces, chose qui nous a coûté l’an passé », reconnaît l’intéressé.

Malgré tout, après un exercice en demi-teinte, le choix a été fait de rompre quelque peu avec certaines habitudes. À commencer par les critères de sélection des recrues ou de leur nombre. Ainsi, pour ne pas griller la talentueuse génération 1995 intégrant les rangs seniors cette saison, seulement sept venues ont été bouclées pour l’instant, loin de la vingtaine de l’été dernier.

Et l’accent a été mis sur des joueurs possédant un savoir-vivre, un savoir être et une mentalité plus en adéquation avec des valeurs familiales, loin de certaines starlettes ayant porté le maillot orange dans un passé proche. Et Alexis Vessot de conclure : « On a perdu un certain état d’esprit depuis quelques années et l’arrivée à ce niveau. Donc, si on peut retrouver une mentalité qui nous correspond mieux, ça ne serait pas si mal. »

 

Article du JSL.