ENTRETIEN JEAN PHILIPPE FORÊT

C’est un coach serein qui a marqué la trêve de mi-saison. Jean-Philippe Forêt, après six mois passés comme entraîneur général de l’ASC foot, ne regrette pas son choix de rejoindre « un club sain, familial mais très structuré avec un public nombreux et avide de beau jeu. Chacun sait ce qu’il a à faire et le fait bien, dans la bonne humeur. »

Un coach qui a apprécié l’initiative des deux présidents et des dirigeants d’organiser une rencontre afin d’aborder l’avenir du club. « Ils sont excellents et très constructifs, je suis fier de mener le bateau dans le sens souhaité par le bureau dans un projet fédérateur. »

Un projet à construire

Un projet qui reste à définir pour travailler sur les différents niveaux de jeu. « Les seniors, mais aussi les jeunes. Il faut que l’on aille vers une politique sportive cohérente. C’est un gage de sérieux et d’ambition. Et c’est plutôt intelligent d’anticiper. Il reste six mois, la moitié de la saison à faire… Même si c’est vrai que les choses peuvent aller très vite ! »

Dans les premiers du classement, mais au pied du podium (4e ) à un point du second et à égalité avec le 3e à ce stade de la compétition, les dirigeants ne comptent donc pas se reposer sur leurs lauriers. Mais Jean-Philippe Forêt reste « plus que jamais persuadé qu’il existe un réel potentiel à l’ASC pour pouvoir jouer les premiers rôles dans cette deuxième partie de championnat. Il n’y a pas de départs annoncés pour l’instant, et aucune recrue n’est prévue, hormis Anthony Dunand qui nous a rejoints au début du mois de décembre, mais rien n’est figé. L’ossature et l’esprit sont présents et prometteurs. »

Article paru dans le JSL du 08 Janvier 2016.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.