Des maillots de foot chapellois aux Seychelles

D’anciens maillots des tangos servent désormais aux matches de loisir d’un ancien joueur et de Seychellois.

En ces temps froids et neigeux qui ont reporté une ribambelle de matchs ce week-end, pourquoi ne pas se prendre à rêver et se réchauffer avec l’image d’un paysage de carte postale provenant des Seychelles. C’est là-bas, dans le petit village du nord de l’île bordant l’Océan indien, baptisé Glacis, que l’on peut apercevoir trois fois par semaine des maillots orange de l’ASC portés par une bande d’amis pratiquant le football loisir. Des tuniques bien connues au Pré-de-la-Cure, datant des années 90, et dont les sponsors, le garage Feyeux ou de l’hôtel de la place se sont affichés sur les torses de plus d’une génération. Si ces maillots ont parcouru tant de kilomètres, c’est parce qu’ils ont été offerts et envoyés sur place par le club chapellois à l’un des anciens buteurs natifs de Juliénas, Bruno Sassier.

Bruno Sassier, à droite, ancien de l’ASC et professeur aux Seychelles, peut toujours pratiquer sa passion avec les locaux sous les couleurs de son club de cœur.

Bruno Sassier, glorieux butteur des années 90

Débutant à l’ASC en 1978, ce professeur bilingue enseignant plusieurs disciplines auprès de CM1-CM2 de l’école française des Seychelles a longtemps usé ses crampons avec les tangos, en multipliant les buts.

Le meilleur souvenir de ce joueur qui a débuté en seniors à 17 ans sous les ordres de Bernard Bourret ? Une victoire à domicile contre Charnay-lès-Mâcon (5-1), où il a inscrit un quadruplé. Après avoir gagné deux titres de champions avec le club (2 e division et promotion de district), Bruno Sassier s’est expatrié à plusieurs reprises avant de trouver dans la culture créolophone une richesse incommensurable et de devenir l’ambassadeur chapellois des Seychelles.

 

Article du JSL.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.